Un nouveau directeur début octobre pour Sciences Po Toulouse


Publié le 15 septembre 2016 dans "" | Rédigé par Baptiste Cordier

Photo Sciences Po Toulouse
Photo Sciences Po Toulouse

Le nouveau directeur de Sciences Po Toulouse sera élu par le conseil d’administration le 3 octobre prochain.

Sciences Po Toulouse aura un nouveau directeur début octobre. Philippe Raimbault (diplômé de la promotion 1995) a quitté la direction le 1er juillet dernier suite à son élection à la présidence de l’université fédérale de Toulouse-Midi-Pyrénées.

Deux enseignants-chercheurs ont présenté leur candidature : Olivier Brossard, professeur de sciences économiques, et Jean-Michel Eymeri-Douzans, professeur de sciences politiques. Le conseil d’administration les auditionnera le lundi 3 octobre prochain avant de désigner le candidat dont il proposera la nomination à la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Au cours de la campagne électorale qui se terminera le 30 septembre, les deux candidats vont rencontrer les étudiants, les personnels enseignants et administratifs. Leur projet pour Sciences Po Toulouse, qui peut encore évoluer, est publié sur le site de l’IEP.

Les deux candidats n’oublient pas l’association des diplômés. Leur projet d’établissement, profession de foi de leur campagne, évoque la mise en place un « réseau social » ou une « plateforme alumni », un outil numérique qui, d’après les candidats, participera au renforcement ou à la rénovation des relations avec l’association des diplômés. L’association saura rappeler cette proposition à l’heureux élu.

Dans le détail, Olivier Brossard « propose de mettre en place dans les deux ans une plateforme alumni permettant d’intégrer offres de stages, CVthèques, statistiques sur l’insertion professionnelle des étudiant.e.s et annuaire des ancien.ne.s. La mise en place de cette plateforme ira de pair avec un approfondissement de la relation entre les étudiant.e.s de l’IEP et l’association des diplômé(e)s de l’IEP de Toulouse. ». Jean-Michel Eymeri-Douzans suggère de « rénover à fond (l’)insertion professionnelle en créant un réseau social en ligne d’alumni avec l’association des diplômé-e-s, développer (l’)offre de formation tout au long de la vie, avec un vrai un catalogue de formations récurrentes et un « vivier » de formateurs élargi (aux) diplômé-e-s intéressé-e-s (et) restaurer le prestige et l’attractivité de l’IEP, avec l’association des diplômé-e-s. ».

Conception & réalisation : Cereal Concept