Les diplômés de Sciences Po Toulouse aux municipales


Publié le 6{th} mars 2014 dans "" | Rédigé par Baptiste Cordier

Photo Rama/Wikimedia Commons
Photo Rama/Wikimedia Commons

Les élections municipales auront lieu les 23 et 30 mars prochains avec des diplômés de Sciences Po Toulouse pour candidats.

Dans trois semaines, les dimanches 23 et 30 mars, auront lieu les élections municipales. Une vingtaine de diplômés de Sciences Po Toulouse se présentent à ce scrutin, partout en France.

Certains diplômés de Sciences Po Toulouse sont déjà élus dans des municipalités et se représentent en ce mois de mars : Jean-Paul Albert (1970) est le maire sortant de Monclar-de-Quercy (Tarn-et-Garonne), Jean-Pierre Artiganave (promotion 1977) celui de Lourdes (Hautes-Pyrénées), François Bonhomme (1990) celui de Caussade (Tarn-et-Garonne), Jean-Luc Calmelly (1976) celui de Bozouls (Aveyron), Christophe Lubac (2004) celui de Ramonville-Saint-Agne (Haute-Garonne), Frédéric Mortier (promo 2011 du Certificat d’études politiques « Clés d’analyse du monde contemporain ») celui de Longué-Jumelles (Maine-et-Loire) et Jean-Paul Nunzi (1967) celui de Moissac (Tarn-et-Garonne). Jean-Louis Haurie (1974) est le premier adjoint au maire de Pessac (Gironde). Marc Hervé (2005) est conseiller municipal à Rennes (Ille-et-Vilaine).

D’autres diplômés se présentent en tête de liste pour devenir, le cas échéant, maire : Pierre-Yves Bournazel (promo 1999) dans le 18e arrondissement de Paris, Leïla Chaibi (2005) dans le 14e arrondissement de Paris, Patrice Cros (1992) à Montgeron (Essonne), Charles Pouvreau (1998) à Libourne (Gironde), David Gipoulou (1992) à Guéret (Creuse), Arnaud Murgia (2007) à Briançon (Hautes-Alpes), René Rettig (1964) à Bagnères-de-Luchon (Haute-Garonne), Laurent Civel (1998) à Rion-des-Landes (Landes) et Émilien Roso (2010) à Allemans-du-Dropt (Lot-et-Garonne).

Se présentent également Sébastien Gros (promotion 2004) à Nîmes (Gard), François-Xavier Brunet (1990) et Stéphanie Trille (2011) à Tarbes (Hautes-Pyrénées), Laurence Bozza-Aubron (1995) à Pessan (Gers) et Claire Briat (promo 1985) à Gimont (Gers), Gaël Tabarly (2007) à Montauban (Tarn-et-Garonne), Jean-Marie Vinas (1993) dans le 3e arrondissement de Paris, Morgane Sauriau (2011) dans le 12e arrondissement, Jean-Baptiste Olivier (2001) dans le 13e arrondissement, Anne-Claire Tyssandier (2004) et Gilles Alayrac (1984) dans le 15e arrondissement, Marianne Darmon (2011) à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), Antoine Seguin (2012) à Suresnes (Hauts-de-Seine), Romain Bernardon (2010) à Molles (Allier) et Juliana M’Doihoma (2007) à Saint-Louis (La Réunion).

Et c’est dans le département de la Haute-Garonne que les diplômés de Sciences Po Toulouse sont les plus nombreux à se présenter puisqu’ils sont huit candidats en tout : Laurence Arribagé (promo 1988), Pierre Esplugas (1989), Fanny Thibert (2010) et Élisabeth Toutut-Picard (diplômée Toutut, 1976) à Toulouse, Lucas Buthion (2013) en plus de Christophe Lubac à Ramonville-Saint-Agne, Damien Gloriès (promo 2009) à Labège, Claire Guchens (2005) à Rouffiac-Tolosan et Sophie Trilles (promo 2012 du master 2 CEAP) à Lévignac (Haute-Garonne).

La carte ci-dessous présente ces différents candidats. Volontairement, l’étiquette politique n’est pas mentionnée. N’hésitez-pas à signaler un éventuel oubli.

Mise à jour le 31 mars, après les élections : quatre diplômés ont été réélus maires, deux ont été élus pour la première fois (en jaune) et vingt diplômés sont devenus adjoints ou conseillers municipaux (en violet).

Conception & réalisation : Cereal Concept