10 000 diplômés

Plus de 10 000 anciens étudiants forment aujourd’hui le réseau des diplômés de Sciences Po Toulouse.

Un réseau qui s’étend chaque année

Depuis la sortie de la première promotion en 1950, le réseau des diplômés de Sciences Po Toulouse ne cesse de s’étendre. Chaque année, 250 étudiants sortent diplômés après cinq années à Sciences Po Toulouse. S’ajoutent aussi les anciens étudiants des autres formations. Le réseau des diplômés de Sciences Po Toulouse compte désormais plus de 10 000 anciens étudiants répartis dans le monde entier dans des domaines très variés.

Diplômés célèbres

Plusieurs personnalités sont passées sur les bancs de Sciences Po Toulouse.

Gérard Mestrallet

Gérard Mestrallet, Ancien PDG de GDF SUEZ. (Photo Suez/P. Lesage)

Jean-Louis NADAL

Jean-Louis Nadal, ancien procureur général près la Cour de cassation. (Photo DR)

Parmi eux, nombreux sont ceux qui évoluent dans le monde de l’entreprise. Gérard Mestrallet (promotion 1973) a été le PDG de GDF SUEZ entre 2008 et 2016. Catherine Estrampes (promo 1982) est la présidente de GE Healthcare Europe depuis 2017. Citons aussi l’économiste Bernard Maris (promotion 1968, tué en 2015 dans l’attentat contre Charlie Hebdo) qui avait accepté d’être le parrain de la promotion 2010 Boris Vian.

Certains diplômés ont intégré la Fonction publique, parfois au plus haut niveau. Le magistrat Jean-Louis Nadal (promo 1962), ancien procureur général près la Cour de cassation entre 2004 et 2011, désormais président de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. Isabelle Sima (diplômée Chassagne, promo 1991) est préfète du Cantal depuis 2016, Philippe Bélaval (promotion 1975) préside le Centre des monuments nationaux depuis 2012 ; il est aussi le président du Conseil d’administration de Sciences Po Toulouse depuis septembre 2017. Le magistrat Claude Jorda (promotion 1960) a présidé le Tribunal pénal international de 1999 à 2003.

Plusieurs anciens étudiants occupent désormais des mandats d’élus. Citons par exemple le député du Tarn Philippe Folliot (promo 1984), la députée de la Haute-Garonne Élisabeth Toutut-Picard (diplômée Toutut, promo 1976) ou encore le sénateur de Tarn-et-Garonne François Bonhomme (promotion 1990). Toujours en politique, Henri Cuq (promo 1967, mort en 2010) a été ministre délégué aux Relations avec le Parlement de 2004 à 2007 et Jacques Godfrain (promo 1965) ministre de la coopération de 1995 à 1997.

Certains sont vite revenus à l’IEP, mais de l’autre côté de la chaire. Le meilleure exemple est Jean-Louis Guy (promotion 1975), célèbre professeur d’économie de la rue des Puits-creusés. Diplômé en 1995, Philippe Raimbault a même été le directeur de Sciences Po Toulouse de 2010 à 2016. Valérie Larossa (promo 1992) fait elle aussi partie des anciens élèves devenus professeurs, de droit en l’occurrence.

Les anciens de Sciences Po Toulouse sont nombreux à travailler dans le monde des arts, des médias et de la culture. Sylvain Augier (promo 1976) a animé notamment le magazine Faut pas rêver puis La Carte aux trésors sur France 3. Audrey Crespo-Mara (promo 1997) est journaliste à TF1 et LCI. Jean Izard (promotion 1951, mort en 2011) a été directeur général de Radio France pendant quinze ans. Christian Authier (promotion 1994) est devenu écrivain, Audrey Marchal (promo 2007) artiste lyrique, Pauline Rocafull (promo 2003) scénariste.

Dans le domaine sportif, on peut citer Pascale Casanova (promo 1995), malvoyante, qui a été médaillée paralympique en ski en 1998, 2002 et 2006.

Cette liste n’est bien sûr pas exhaustive… Pour compléter la lecture, il est par exemple possible de parcourir la catégorie « Élève de l’Institut d’études politiques de Toulouse » sur Wikipédia.

Conception & réalisation : Cereal Concept